Gideon Ricci JdUxfVl


Définition thème pour le forum Alpha Bêta Oméga
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Gideon Ricci
 :: Votre 1ère catégorie :: Fiches Triskelion :: Fiches de présentation

Admin

Messages : 36Date d'inscription : 14/07/2018
Admin
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://theme-abo.forumactif.com
Mar 11 Juin - 19:12



« Gideon Ricci »




Qui es-tu ?

Surnom : Vicious, Viszs, V
Age : 35 ans
Date de naissance : 18 septembre 1926
Lieu de naissance : Saint-Louis
Origine : Italo-américain
Groupe : ...
Totem : Corbeau
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Etat civil : Célibataire
Profession : Garde du corps
Feat : Original de Drakegpc (Deviantart)


« Personnalité »


Gideon peut sembler un personnage à part, réservé, parfois étrange ou déroutant. Indépendant en apparence il a pourtant du mal à vivre seul, la preuve étant qu'il rentre rarement chez lui et que quand il le fait, ce n'est que pour dormir. Le foyer ou un environnement familial sont importants pour lui, et il fera tout pour en trouver l'équilibre et l'harmonie. Il aime le confort et un intérieur douillet, et il acceptera volontiers que quelqu'un d'autre que lui assure l'intendance puisque ça lui permet de se concentrer sur son travail. Sa réserve peut cacher un tempérament orageux. Son insatisfaction aidant, il se laissera parfois aller à des excès de colère, des explosions, brèves mais redoutables et mémorable pour un homme si peu bavard. Peu importe ce qu'il fait, que ce soit sur le plan privé ou professionnel, il ne fait aucun excès de zèle, il préfère l'efficacité et la qualité à la quantité et la renommée. À première vue, il a tout de l'homme dur et froid qu'il semble être mais quand on prend la peine de le connaître, on se rend compte qu'il cache charme et gentillesse derrière la rudesse dont il fait preuve au quotidien. Souvent incompris, cela affecte son rapport aux autres mais ça ne l'empêche pas de faire preuve de loyauté envers son patron, Giovanni Baresi, et sa famille, que ce soit au sens large ou au figuré. Il s'inquiète peu de ce qu'on pense de lui tant qu'il est accepté comme il est et que son travail est apprécié à sa juste valeur, un "Bon travail" et il affichera peut-être un de ses rares sourires. C'est aussi un homme ordonné et organisé, à la limite de l'obsession, il sait où chaque chose qui lui appartient se trouve et les remet toujours à leur place exacte. Malgré sa réserve, c'est un homme passionné tant par sa profession que par ses amours, bien que ceux-ci soient plutôt rares. Il est capable d'une grande douceur et d'une certaine maladresse mais quelle que soit la situation, il reste alerte à tout ce qui l'entoure.
Gideon est intelligent et réfléchi, il ne prend jamais de décision à la légère, préférant se fonder sur son expérience et son instinct qu'il a appris à écouter lorsqu'il était dans l'armée. Il est observateur, attentif et doué d'une oreille sélective, ne retenant jamais rien qui ne soit pas pertinent.

En amour, c'est un homme fidèle en tout, inutile de lui demander s'il lui arrive de penser à une autre femme que la sienne de manière romantique ou érotique, ce ne sera pas le cas. Pour lui, il n'y aura qu'une femme à laquelle il pensera de cette façon et ce sera la sienne. Il peut apprécier la beauté d'une femme d'un point de vue esthétique mais sans plus. C'est là aussi un homme passionné, il aimera sa compagne et aimera le lui démontrer à défaut de le lui dire. Ce n'est pas un homme qui parle facilement de ses émotions, lui arracher une dent serait plus facile à faire que de le faire parler de ce qu'il ressent. Il est de ceux qui préfèrent prouver ce qu'ils ressentent plutôt que d'en parler. Ses amitiés sont rares mais sincères et profondes, seule une grave trahison pourrait le faire revenir sur un tel lien.



« Physionomie »


Gideon est grand et lourd de par sa forme physique, mesurant 2 mètres pour 110 kilos, tout en muscles sans une once de graisse. Malgré sa démission de l'armée, il continue à suivre la même discipline quand à se maintenir en forme et s'entraîne régulièrement. Malgré sa grande taille et sa masse, il est tout à fait capable de se faire discret, ce qui n'est pas un luxe dans sa profession. Ses yeux sont assez marquant de par leur couleur adamantine inhabituelle, étant d'un bleu très clair, proche de la glace, ce qui accroit encore l'impression de froideur quand à sa personnalité. Il a une excellente vision, aigüe et précise. Il a une chevelure noire, à l'instar des ailes de son totem, présente quelques reflets bleuté et est épaisse, courte pour s'arrêter à la nuque et assez longue pour sur le devant pour revenir en mèche sur le visage, lui cachant les yeux s'il ne les coiffait pas en arrière. Son visage à la mâchoire carrée porte également un bouc bien dessiné mais rien de fourni, juste un chaume de dix jours tout au plus.
Si sa charpente carrée, robuste et tout en puissance trahi son passage à l'armée ou en tout cas un entretien de sa personne assidu, sa bouche est charnue et laisse facilement place à l'imagination quand à l'utilisation de celle-ci... Ses sourires sont rares et plutôt discrets ou fugaces.

Son totem étant le corbeau, il en a hérité un odorat très développer, une vision perçante et la ruse. La parfaite combinaison pour en faire un expert dans sa profession qu'il a élevé au rang d'art.

D'un point de vue vestimentaire, Gideon est plutôt porté sur le pratique et passe partout même s'il est parfois obligé de faire preuve d'élégance suivant l'affectation à laquelle il est assigné. Il ne porte du noir que lorsqu'il s'entraîne et jamais de blanc. Il préfère les couleurs naturelles afin de pouvoir se fondre plus facilement dans la masse, d'autant plus quand il doit faire preuve de discrétion. Ainsi on le verra souvent en jeans, pantalon de flanelle ou de lin, en pull ou ou t-shirt et parfois en chemise lorsqu'il est obligé de porter un costume. À moins de porter un trois pièce, il ne se sépare pas de sa veste en cuir ni de ses rangers.



« Histoire »

L'histoire de Gideon commence avec ses parents, Alberto Ricci, immigré italien ouvrier venu trouver du travail aux États-Unis et de Judith Lévy, américaine juive, couturière pour une entreprise de confection de vêtements de mode. Ceux-ci se rencontrèrent dans un café et ne se sont quasiment plus quitté depuis. Alberto n'ayant qu'un visa de travail, épouser Judith était une bonne solution pour obtenir un permis de séjour définitif, aussi, c'est ce qu'il fit. Malgré tout, Alberto tomba sous le charme de la jeune femme et l'épousa également par amour. Gideon naquit deux ans plus tard, affaiblissant par la même occasion sa mère qui développa une santé fragile après avoir vécu un accouchement difficile.
Durant les dix premières années de vie du jeune garçon, tout se passa aussi bien que possible malgré le milieu social assez pauvre de sa famille. Sa mère l'éleva en lui apprenant les valeurs de charité et de bienveillance, son père lui transmit le sens de l'effort et la fierté du travail bien fait. Curieusement, aucun des deux parents ne voulu le forcé à embrasser l'une ou l'autre de leur religion, préférant laisser le choix à leur fils quand il serait en âge en le faire. Gideon fréquenta l'école publique où il se fit quelques amis mais tout s'arrêta après le décès de sa mère d'une mauvaise grippe.

Après le décès de Judith, tout bascula, Alberto ne s'en remis pas vraiment, sombrant peu à peu dans l'alcool et reprochant à son fils la mort de sa mère. Gideon se retrouva rapidement livré à lui-même, devant voler un peu d'argent à son père pour faire les courses après l'école où il s'isolait de plus en plus, ne fréquentant plus ses amis. Il fit de son mieux pour que son père trouve un repas sur la table quand il rentrait du boulot, jusqu'à ce que celui-ci, toujours de plus en plus aviné, finisse par perdre son emploi un an plus tard. C'est alors que l'enfer débarqua sur le pas de la porte de la maison quand son père se mit à le battre. Gideon fit de son mieux pour cacher ses trace de coups pour continuer à fréquenter l'école qui devint son seul havre de paix. Malheureusement, la situation ne s'arrangea pas, son père était constamment saoul, le battait comme plâtre régulièrement, il devint difficile au jeune garçon de continuer à faire comme si tout allait bien. Il fit donc la seule chose qui lui vint en tête... Il fugua, n'emportant avec lui que quelques vêtements, une photographie de sa mère et ses maigres économies.

Il trouva refuge dans un squat, se faisant aussi discret que possible pour éviter les autres squatteurs et drogués afin de ne pas se faire voler le peu qu'il avait, déménageant souvent en espérant toujours trouver mieux. Ses maigres économies fondirent comme neige au soleil et il dû rapidement trouver un moyen de survivre, aussi, il se mit à mendier mais ne récolta jamais assez pour avoir de quoi se payer un repas suffisamment nourrissant. Il perdit beaucoup de poids et étant obligé de grandir vite pour pouvoir survivre, il aiguisa son sens de l'observation en regardant faire les autres vas-nu-pieds comme lui dans leur larcins. Il mit à profit ce qu'il vit et se contenta de vivre de petits vols sans jamais faire preuve d'aucune violence. Et les années passèrent ainsi alors qu'il continuait à déménager sans cesse de squat en squat jusqu'à se retrouver un jour à la Nouvelle Orléans où il lui fut bien plus facile de survivre grâce à l'affluence des touristes. Il passa sa transition sous un pont, à l'abri des regards. Après sa transition, ce fut un peu plus difficile pour lui de passer inaperçu puisqu'il subit une poussée de croissance.

Sa vie s'améliora après avoir rencontré le jeune Giovanni Baresi. Il le rencontra dans la rue alors qu'il était blessé et en pleine chaleur, il l'aida du mieux qu'il pu sans se douter de qui il s'agissait, le ramenant dans le squat qu'il occupait avant de filer à la pharmacie dépenser ses quelques deniers pour acheter le nécessaire pour le soigner avant de qu'il n'appelle quelqu'un pour venir le chercher. Les parents du jeune homme lui proposèrent d'améliorer son quotidien en devenant le garde du corps de leur fils en remerciement de l'aide qu'il lui avait apporter.
Gideon en fut ébahi et ne pu qu'accepter, sans vraiment croire à sa chance. Il fit de son mieux, utilisant sa connaissance de l'environnement pour faire son travail et une fois qu'il finit par se rendre compte que c'était sérieux, il se démena pour ne pas laisser tomber ceux qui l'avaient aidé, jurant loyauté sans même y réfléchir à deux fois. Il se débrouilla pas trop mal mais une fois majeur, Gideon s'enrôla dans l'armée afin de parfaire ses compétences. Après son service, il intégra une unité de tireur d'élite et ne revint à la Nouvelle Orléans qu'à la fin des années universitaires de Giovanni.

Durant ces quelques années d'absence, Gideon a bien changé, plus silencieux, plus grand, plus costaud et surtout bien plus mortel, pourtant sa personnalité est rester la même, se retrouvant simplement bien cachée sous la surface d'homme froid et dur acquise lors de son enrôlement.
Il ne quitta plus Giovanni et suivit celui-ci quand il se retrouva à la tête de sa propre famille, il forma lui-même les hommes dont hérita son patron, fondit pour la petite fille qu'il élevait et prit très à coeur sa protection. D'une loyauté absolue, Gideon développa son propre réseau d'informations afin d'aider au mieux Giovanni dans ses affaires, ne voulant pas se contenter d'être simplement un porte flingue pour l'homme qui lui avait valut sa sortie de l'enfer de la rue.
Il se hissa facilement à la tête de la sécurité de l'homme d'affaire, sa formation militaire aidant grandement dans ce fait de même que son travail en tant que garde du corps et d'exécuteur pour la "famille".



« Derrière l'écran »




Qui es-tu ?
Pseudo : Réponse
Age :Réponse
Comment as-tu découvert le forum ? : Réponse
Quelque chose à dire sur le forum ? : Réponse
Commentaire : Facultatif


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: